Métropole Rouen Normandie

Investissements en hausse et présidence rouennaise pour Haropa

3 jours 11 heures ago

Plan d'investissement, présidence rouennaise d'Haropa : les annonces du Premier ministre lors du comité interministériel de la mer satisfont le Président de la Métropole Rouen Normandie. Déclaration.

Un comité interministériel à la mer se tenait ce vendredi 22 janvier 2021 au Havre. En présence de Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, le Premier ministre a annoncé un plan d’investissement sur six ans (2020-2025) de 1,5 milliard d'euros, un montant deux fois plus élevé que le précédent plan (2014-2019).

Le Premier ministre a déclaré qu'il soutiendra la candidature du Rouennais Daniel Havis pour la présidence du conseil de surveillance d'Haropa.

Une satisfaction pour Nicolas Mayer-Rossignol qui déclare :

« J'avais exprimé, il y a quelques mois, quelques conditions nécessaires pour que la fusion des Ports de Paris, Rouen, Le Havre (HaRoPa), soit un succès. En particulier :

  • le respect de tous les territoires, en confortant notamment la place centrale de Rouen dans HaRoPa ;
  • un investissement massif dans la transition, avec la massification du transport de marchandises (ferroviaire, fluviale), déterminant majeur de notre compétitivité portuaire. C'est bon pour le climat, c'est bon pour notre économie. Les Néerlandais, les Belges, les Allemands l'ont compris bien avant nous.

Je me suis donc rendu au Havre ce matin, pour accueillir avec satisfaction les annonces du Premier ministre, qui vont dans le sens de ce que nous demandions :

Rouen aura la Présidence du nouvel ensemble portuaire HaRoPa, à travers mon ami Daniel HAVIS, chef d'entreprise rouennais bien connu dont les compétences ne sont plus à démontrer. Bravo à lui !

Un plan d'investissement sur six ans de 1,5 milliard d'euros est annoncé, largement orienté vers les infrastructures nécessaires à la transition écologique et donc au développement durable de la Vallée de Seine.

Vallée de Seine, oui ! Car au-delà des enjeux administratifs, techniques, financiers, c'est bien la dynamique politique et stratégique de l'axe Paris-Rouen-Le Havre que nous sommes en train de relancer ! C'est ainsi que, début février, j'aurai le plaisir d'accueillir Anne Hidalgo et Édouard Philippe à... Rouen bien sûr ! Rouen, cœur et moteur de la Vallée de Seine ! »

Métropole Rouen Normandie

Pour des métropoles résilientes : le colloque en direct

4 jours 17 heures ago

Le Président de la Métropole Rouen Normandie intervient le 21 janvier au matin en ouverture du colloque  "Pour des métropoles résilientes : Métropoles en transitions cherchent trajectoires territoriales" en direct de l'Assemblée nationale. Vidéo.

La Métropole Rouen Normandie est engagée depuis 2018, avec 14 autres métropoles françaises, dans un important programme de recherche national sur « le fait métropolitain », intitulé « La métropole et les autres », co-financé par l’Etat et les métropoles concernées et porté par la plateforme POPSU (Plateforme d’Observation des Projets et Stratégies Urbaines) qui dépend des ministères de la Transition et de la Cohésion des territoires. Les programmes de la Plateforme d’Observation des Projets et Stratégies Urbaines (POPSU) contribuent grâce à un croisement des regards entre acteurs, chercheurs et élus, à animer les enjeux d'un débat sur l’aménagement du territoire en France, à l’aune des multiples transitions auxquelles les espaces urbains et leurs territoires sont confrontés. L’équipe de Rouen, sous la responsabilité scientifique de Xavier Desjardins,  Professeur des universités en en aménagement de l’espace et urbanisme à Sorbonne-Universités, est composée de 7 chercheurs (Université de Rouen, Université du Havre, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Rouen, Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne) .

Les 21 et 22 janvier, le POPSU organise un colloque national intitulé "Pour des métropoles résilientes : Métropoles en transitions cherchent trajectoires territoriales", sous le haut-patronage de Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale, et en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Ce colloque, qui se tiendra à huis-clos à l’Assemblée nationale, sera retransmis en direct en ligne.  Il associera personnalités scientifiques nationales et internationales, décideurs locaux, législateurs, acteurs de la ville et chercheurs, et mettra en perspective et interrogation les grands enjeux contemporains des territoires urbains . Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, participera à la table ronde d’ouverture de ce colloque intitulée «  Trajectoires métropolitaines : regards croisés », jeudi 21 janvier de 9h45 à 12h, aux côtés de Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et Présidente de France Urbaine, de Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole et de Pia Imbs, Président de l’Eurométropole de Strasbourg.

En parallèle de l’organisation de débats, le POPSU valorise les recherche-action menées dans les quinze plateformes locales grâce à un partenariat avec les Editions Autrement (Flammarion), qui s’est concrétisé par la création d’une collection « Les Cahiers POPSU », qui comptera à terme plus de quarante ouvrages sur les dynamiques métropolitaines. Les 2 premiers titres de cette collection sont sortis en librairie le 13 janvier, l’un d’eux est consacré à Rouen.  Celui-ci s’intitule « La métropole performative. Echelles de la fabrique métropolitaine rouennaise » par Jean Debrie et Xavier Desjardins. Ce Cahier questionne la construction politique et le jeu d’échelles entre la Métropole Rouen Normandie, la métropole géographique, l’axe Seine et la région Normandie. Retrouvez le communiqué de presse en pièce jointe.

Suivez la journée du 21 janvier :

Suivez la journée du 22 janvier :

 

Métropole Rouen Normandie

Extension TEOR : début des travaux préalables

5 jours 19 heures ago

Dans le cadre de l'extension TEOR, des travaux préalables de réseaux d'eau, d'assainissement, d'électricité et de chauffage urbain, sont réalisés. Ils démarrent le 25 janvier et dureront jusqu'à l'été 2021.

La Métropole initie des travaux pour prolonger la ligne TEOR entre la place du Boulingrin et le CHU Charles-Nicolle. En amont de ces aménagements, des travaux d'eau, d'assainissement, d'électricité, de chauffage urbain ainsi que des dévoiements du réseau gaz sont nécessaires, dans le secteur Saint-Hilaire. Ils permettront d'étendre, de renouveler et de sécuriser les réseaux afin d'offrir un service toujours plus efficace et bénéficiant d'une meilleure performance environnementale. Ces chantiers, qui débuteront le 25 janvier, se dérouleront jusqu'à l'été 2021.

À partir du 25 janvier et jusqu'au 9 avril, les réseaux d'eau potable anciens vont être renouvelés préventivement. Ces travaux se divisent en deux phases :

La phase 1, dans le sens Saint-Hilaire-Boulingrin, du 25 janvier et pour quatre semaines : une seule voie de circulation entre le rond-point St-Hilaire et la rue des Sapins et fermeture de la rue des Sapins dans le sens descendant.

La phase 2, dans le sens Boulingrin Saint-Hilaire à partir du 15 février et pour huit semaines : fermeture de la contre-allée par tronçons, création temporaire de places de stationnement et de livraison sur la voie de droite et un itinéraire cycliste sera conseillé à travers le quartier Croix-de-Pierre.

En janvier également et jusqu'à mars, un réseau électrique sera mis en place pour raccorder la clinique Saint-Hilaire, et sera renouvelé pour l'ensemble du quartier. Le chantier se déroulera à l'angle de la rue d'Amiens et du parking du CHU, sur le parking du CHU et le boulevard Gambetta.

D'avril à mai, un dévoiement de canalisation de gaz sera réalisé par GRDF dans le talus de la rampe Saint-Hilaire. Le chantier se situera boulevard de Verdun, entre la rue des Sapins et la place du Boulingrin. À partir de mi-mai et jusqu'à août, des travaux d'assainissement sont prévus. Dès juillet, le développement du réseau de chaleur de la Petite Bouverie est prévu sur le secteur.

Crédit illustration :  groupement INGETEC/FOLIUS

Métropole Rouen Normandie

Covid-19 : comment se faire vacciner ?

1 semaine 3 jours ago

La campagne de vaccination contre la Covid 19 a débuté. La deuxième phase commence le 18 janvier, avec la possibilité de prendre rendez-vous pour les publics cibles. Explications.

La campagne de vaccination a commencé avec la priorité donnée aux personnes âgées en Ehpad et au personnel soignant.

À partir du 18 janvier, ce sont les personnes de plus de 75 ans qui bénéficient de la deuxième phase de vaccination.

Pour cela, ces personnes sont invitées à prendre rendez-vous  soit par Internet (sur www.sante.fr accessible dès vendredi 15 janvier 2021), soit par téléphone (02 79 46 11 56 accessible depuis jeudi 14 janvier, de 8h à 18h, 7 jours sur 7).

Le ministère de la Santé a mis en ligne une liste détaillée d'usagers bénéficiant également de cette deuxième phase de vaccination, des patients souffrants de maladies rares et à très haut risque d’hospitalisation ou de décès. Il s'agit des personnes :

  • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
  • atteintes de maladies rénales chroniques sévères (dont les patients dialysés)
  • transplantées d’organes solides, transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
  • atteintes de polypathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d'organes
  • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection
  • porteuses de trisomie 21.

En comptant les personnes de plus de 75 ans, qui pourront elles aussi se faire vacciner à partir du 18 janvier, 6,4 millions de Français seront appelés à se faire vacciner dès lundi.

Les vaccinations se déroulent sur 7 sites dans la Métropole :

  • CHU de Rouen (bâtiment Aubette, 47, bd Gambetta)
  • Cabinet médical des Carmes (36bis, place des Carmes).
  • CHU Saint-Julien (rue Chevreul, Petit-Quevilly),
  • Salle des fêtes de l’Hôtel de ville de Sotteville-Lès-Rouen,
  • Salle des Hallettes à Duclair,
  • Centre hospitalier intercommunal d’Elbeuf (4, rue du Dr Villers à Saint-Aubin-Lès-Elbeuf)
  • Salle des fêtes de Saint-Aubin-Lès-Elbeuf (rue Léon-Gambetta)

D’après les informations de l’Agence Régionale de la Santé, au rythme actuel des vaccinations – de l’ordre de 700 par jour à l’échelle de la métropole – les rendez-vous vont devoir être répartis sur plusieurs semaines de manière à pouvoir vacciner toutes les personnes concernées qui le désirent.

 

Métropole Rouen Normandie

Créactifs : 9 lauréats récompensés

1 semaine 4 jours ago

Le jury de la douzième édition du concours Créactifs, organisé par la Métropole, vient de rendre son verdict. Neuf projets sont primés pour leur qualité et originalité. Ils ont décroché un financement allant de 3 000 à 5 500 €.

Le concours récompense et accompagne les jeunes de 18 à 30 ans résidant sur le territoire et porteurs d'un projet eco-citoyen. En participant activement à la vie de la collectivité, Créactifs favorise l'égalité des chances et donne l'opportunité aux lauréats de financer une partie de leur projet. Cette année, neuf projets sont mis à l'honneur.

  Anne Vanhove (30 ans - Petit-Quevilly)

"Un cheval dans la ville" propose des stages évolutifs et adaptés, des cours et formations d'équitation, auprès de divers publics : scolaires, périscolaires, personnes en situation de handicap et dans les EPHAD... À travers son projet, elle souhaite faciliter le lien à la nature, sensibiliser au développement durable et créer du lien intergénérationnel.

Facebook Equi Intention

  Julie Daniel (26 ans - Petit-Quevilly)

La lauréate propose aux maisons de retraite, accueils de loisirs et aux collectivités, un accompagnement à la mise en place de projets éco-responsables autour du jardinage, compostage et recyclage. Elle souhaite transmettre des techniques, gestes à différents publics afin de tendre vers un comportement plus respectueux de la nature.

  Guillaume Viger (29 ans - Saint-Aubin-Epinay)

L'association "Des camps sur la comète" organise des colonies de vacances, des classes de découverte et des séjours familiaux sur le territoire. À travers ses actions en plein air, il souhaite promouvoir des valeurs écologiques, sensibiliser les familles au développement durable et créer du lien entre les habitants.
surlacomete.org

Facebook CampsSurLaComete

  Justine Groult (30 ans - Rouen)

"Uztassap" (prononcer Use ta sape) est une friperie à Rouen qui propose des vêtements, chaussures et accessoires de seconde main, lavés, retouchés et parfois customisés. Outre la vente, Justine souhaite organiser des ateliers créatifs "couture durable" à partir de tissus récupérés, tournés vers l'upcycling et la customisation.

Facebook Uztassap - Friperie Créative

  Maxime Avart (28 ans - Duclair)

"Imaginer ma ville" propose une plateforme d'urbanisme participatif, permettant de concevoir en trois dimensions, les évolutions d'une ville. L'outil permet de modifier le tracé des routes, d'ajouter de nouveaux bâtiments ou modifier des aménagements urbains. L'application, qui s'adresse aux élus, propose un système de partage avec les usagers.

www.imaginermaville.fr

  Simon Kapoian Favel (24 ans - Rouen)

Watt Ebike est un projet de boutique de montage de vélos électriques sur-mesure qui assure l'assemblage, la vente, l'entretien et le service après-vente.

www.wattebike.com

  Pierre Paillerau (25 ans - Rouen)

"Citizens" est un service de mise en lien des associations avec entreprises locales. Quand l'entreprise est cliente de Citizens, ses collaborateurs se connectent sur la plateforme et découvrent les associations partenaires et trouvent la mission solidaire en fonction de la localisation, la thématique ou leurs compétences.

  Laurianne Louz Bandia (30 ans - Canteleu)

La lauréate propose un échange entre de jeunes musiciens : l'Orchestre Symphonique Kinbanguiste du Congo et le Conservatoire de Rouen. L'objectif est de réaliser un concert symphonique en 2021. 

  Pierre Lemonnier (26 ans - Rouen)

MondoPal s'adresse aux étudiants qui s'installent sur un nouveau campus, à l'étranger ou en France. Le site internet leur propose d'accéder à des produits et services conçus spécialement pour eux, des avantages exclusifs et des réductions pour faire des économies.

www.mondopal.com

Métropole Rouen Normandie

Economie : près de 500 entreprises soutenues par la Métropole

1 semaine 4 jours ago

La Métropole a pris des mesures pour soutenir les PME les plus touchées par la crise sur le territoire. Près de 500 en ont bénéficié à ce jour.

Fin octobre, suite aux mesures sanitaires nationales et compte tenu de la gravité de la situation, la Métropole a lancé son plan PLUS (Plan Local d’Urgence Solidaire) pour soutenir, notamment, les PME les plus touchées du territoire. Une aide au loyer ainsi qu’un soutien à la mise en place du télétravail ont ainsi été proposés aux entreprises locales. À ce jour, près de 500 PME ont pu être soutenues par ce dispositif.

La Métropole s’est mobilisé afin de soutenir les PME (>50 salariés) des secteurs les plus touchés dans la crise actuelle : débits de boisson, restauration, tourisme, événementiel, culture, sport… Dans un objectif de complémentarité des dispositifs existants, elle a mis en place une aide au loyer sur la période du 1er octobre au 31 décembre 2020 à destination des entreprises des secteurs d’activité visés. L’objectif de cette aide était d’alléger une charge fixe représentant une part non négligeable dans le budget de ces entreprises et de préserver les activités et les emplois de ces secteurs sur l’ensemble du territoire. 359 entreprises du territoire ont bénéficié de cette aide au loyer, ce qui représente un montant total d’aide de la Métropole Rouen Normandie de 566 100€.

En parallèle, les jeunes entreprises en création hébergées en pépinière faisant l’objet d’un accompagnement spécifique de la Métropole ont également bénéficié d’une exonération de leurs loyers sur 5 mois (mai, juin, novembre, décembre et janvier). 39 entreprises ont ainsi été soutenues pour un montant global de 150 000€. En complément, des exonérations de loyer ont été accordées en mai et juin par la Métropole pour les entreprises locataires des hôtels d’entreprises et locaux commerciaux dont elle est propriétaire. 33 entreprises (hôtels et autres locaux) ont ainsi bénéficié d’une exonération de loyer pour les mois de mai et juin 2020, ce qui représente une aide de 85 000€.

Afin d’accompagner les entreprises dans la mise en place massive du télétravail et de faciliter ainsi le maintien minimum de l’activité, la Métropole a également lancé en octobre un « kit de télétravail » à destination des TPE et PME de 3 à 99 salariés.

Ce dispositif métropolitain comprend plusieurs volets : une aide financière directe pour le déploiement des outils de travail à distance ( prestations de conseil, de formation, achat de logiciels et de matériel informatique), la proposition de contenus numériques / vidéos disponibles sur la plateforme MétroPole Position (www.metropoleposition.fr) qui compte à ce jour et depuis sa création 4035 sessions créées et 11 300 pages vues, un annuaire de prestataires numériques normands répondant aux besoins des dirigeants en matière de télétravail (conseil, formations, ERP, CRM, sécurité, paramétrages cloud, …) est également mis à disposition. À ce jour, 46 entreprises du territoire ont déposé une demande d’aide financière pour la mise en place du télétravail au sein de leur structure, représentant un montant total de 72 617 €. En parallèle, les chambres consulaires sont en capacité d’accompagner les entreprises du territoire dans l’appropriation des outils numériques via un diagnostic personnalisé ou des formations à la digitalisation. La CMA et La CCI restent disponibles pour accompagner les chefs d’entreprises dans leurs différents projets de développement.

En parallèle, la Métropole a participé aux 2 aides lancées par la Région Normandie (Impulsion Relance et Impulsion Résistance), en prenant en charge 60% des aides versées, soutenant ainsi 152 entreprises du territoire pour un montant total de 153 600€.

Métropole Rouen Normandie

Pollution : pour une communication transparente sur l’incident du 1er janvier 2021

2 semaines ago

Suite aux odeurs constatées les 1er et 2 janvier 2021, le Président de la Métropole Rouen Normandie demande la transparence au Préfet et au dirigeant de l'usine Multisol.

De nombreux habitants du territoire de la Métropole Rouen Normandie ont constaté les 1er et 2 janvier derniers des odeurs nauséabondes dans l’agglomération. Plus de 40 signalements ont été recensés notamment par ATMO-Normandie. Attribuées dans un premier temps à la multiplication des feux de cheminées par ATMO-Normandie, la CGT affirmait le 6 janvier que ces odeurs seraient dues à un dysfonctionnement sur le site de l’usine Multisol, à Sotteville-lès-Rouen. La préfecture de la Seine-Maritime, après avoir investigué à l’intérieur du site, a constaté qu’un incident avait eu lieu le 1er janvier, mais que les informations recueillies ne permettent pas de faire un lien avec les odeurs ressenties dans l’agglomération.

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Président de la Métropole Rouen Normandie, Charlotte GOUJON, Vice-Présidente de la Métropole Rouen Normandie en charge de la santé et de la sécurité sanitaire et industrielle et Luce PANE, Maire de Sotteville-lès-Rouen, ont adressé un courrier au dirigeant de l’usine Multisol et au Préfet de la Seine-Maritime, pour leur demander de transmettre en toute transparence les éléments permettant d’éclaircir les circonstances de cet incident :

« Un peu plus d’un an après l’incendie du 26 septembre 2019, nous travaillons, avec l’ensemble des élus de la Métropole Rouen Normandie, à l’amélioration de la gestion du risque industriel sur notre territoire. Ce travail est réalisé avec les acteurs économiques et les industriels, avec les habitants, les collectivités et les services de l’État pour que ce type d’accident ne se reproduise plus. Avec une priorité absolue : la transparence que nous devons aux habitants.

C’est pourquoi nous vous demandons de nous communiquer l’ensemble des éléments permettant d’expliciter les circonstances de l’incident du 1er janvier et les raisons pour lesquelles ce dernier n’a pas été signalé aux autorités compétentes. Il est absolument indispensable de rétablir un lien de confiance avec les citoyens. La transparence et l’information en temps réel sont en cela des éléments majeurs auxquels tous les acteurs, à commencer par les industriels, doivent se soumettre ».

Nicolas Mayer-Rossignol, Luce Pane et Charlotte Goujon ont par ailleurs demandé au Préfet que le sujet soit inscrit au prochain CODERST, qui se tiendra le mardi 12 janvier. L’occasion de « faire un point complet sur cet incident ».

Métropole Rouen Normandie

Jeux de lumière à l'Aître Saint-Maclou

2 semaines ago

À la tombée de la nuit, l'Aître Saint-Maclou se dévoile de manière inédite, en couleurs et en musique, avec la projection "Feu Follets".

Une projection "Feux Follets" anime l'Aître-Saint-Maclou, du mardi au dimanche, dès la tombée de la nuit. Au détour d'une balade, découvrez le passage de l'Aître, reliant les rues Martainville et Géricault, à travers des projections et jeux de lumière en musique. Ce spectacle, réalisé par l'artiste Nikodio et l'association PIX3L, invite à la rêverie et au jeu en suivant le célèbre chat de l'Aître dans sa ronde nocturne. Des spectres lumineux et animés font leur apparition sur les murs. Le chat observe cet étrange et envoûtant rituel de feux follets virevoltants. À travers cette animation, financée par le Club des Mécènes du Patrimoine, la Métropole poursuit sa démarche de valorisation d'un lieu unique et fascinant.

Feu Follets, du mardi au dimanche, de 17h à 19h, en accès libre.

Plus d'infos

Métropole Rouen Normandie

Labo grandeur nature

3 semaines ago

L'arboretum de la forêt domaniale de Roumare sert de laboratoire pour observer l'impact du changement climatique, sur des arbres du monde entier.

Situé au coeur de la forêt domaniale de Roumare, l'arboretum abrite une grande diversité d'arbres du monde entier. "Dans les années 1970, l'arboretum a été mis en place dans un but scientifique, celui d'assurer le suivi du comportement des espèces par rapport à la pollution", explique Jean-François Cheny, responsable du service forêt de l'Office National des Forêts (ONF)."Avec l'amélioration de la santé des forêts, cette mission a cessé pour un autre projet : observer l'impact du changement climatique sur des essences du monde entier. Depuis la sécheresse de ces trois dernières années, on observe une accélération de la mortalité dans l'arboretum". Conséquences : les arbres s'assèchent, résistent moins aux maladies et peuvent tomber. Cela a conduit à fermer l'arboretum au public pour des raisons de sécurité. " On ne change pas une forêt du jour au lendemain. Il faut se demander comment prendre soin des peuplements pour les garder le plus longtemps possible". Tel un laboratoire à ciel ouvert, l'arboretum sert d'espace d'observation pour protéger les  arbres et anticiper la forêt de demain.
www.onf.fr

Métropole Rouen Normandie

Des odeurs de brûlé dans la Métropole

3 semaines 2 jours ago

De fortes odeurs sont perceptibles sur la Métropole Rouen Normandie les 1er et 2 janvier 2021. Explications.

Les habitants de la Métropole ont senti des odeurs désagréables depuis vendredi 1er janvier 2021. Selon Atmo Normandie, "plus de 40 signalements d'odeurs ont été enregistrés depuis ce vendredi 1er janvier 2021 en soirée sur l'agglomération rouennaise. Ces odeurs sont sans doute liées aux feux de cheminées en cette période froide." 

Atmo Normandie a observé " une augmentation progressive des concentrations de particules à partir du jeudi 31 décembre en fin d'après-midi, avec un pic de concentration dans la soirée du vendredi 1°'janvier, qui a pu être provoqué par l'allumage de feux de cheminée d'agrément. Les conditions météorologiques étant peu dispersives, la pollution ne s'évacue pas rapidement. Les courbes des particules PM10 et PM2.5 (diamètre de particules inférieures à  10 et 2,5 pm) sont très proches, ce qui est une caractéristique de la combustion de biomasse."

La Préfecture de Seine-Maritime a publié un communiqué en début d'après-midi précisant la situation :

Les conditions peu dispersives (vents très faibles, inversion de température) et températures faibles contribuent depuis hier 1er janvier 2021 à l'accumulation des particules PM10 sur la Métropole de Rouen.  Elles proviennent essentiellement des sources locales notamment le chauffage au bois et des chaudières qui sont fortement sollicitées en ce moment au regard des températures basses. Une amélioration progressive est attendue demain 3 janvier 2021.

La procédure d’information-recommandation est activée pour le périmètre de la métropole de Rouen, pour la journée du 02 janvier 2021.

Pour Atmo Normandie, les recommandations sont les suivantes : " Les feux de cheminée sont donc à éviter, en particulier les feux d'agrément. Et est à bannir totalement le brulage des emballages cadeaux (papier dorés, plastiques et autres combustibles non adéquats)." En effet, toujours selon Atmo Normandie, "Les conditions météorologiques seront encore très défavorables à la dispersion des polluants ce samedi 2 janvier, avec un vent nul et une inversion thermique." Mais la situation devrait s'améliorer dimanche 3 janvier : "le vent devrait se lever dans la journée, Les précipitations attendues devraient aussi contribuer à la baisse des concentrations", explique Atmo Normandie.

 

Métropole Rouen Normandie

Vœux 2021 de Nicolas Mayer-Rossignol

3 semaines 5 jours ago

Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie, vous présente ses vœux pour l'année 2021.

"Cher Rouennais, chères Rouennaises, chers habitants de la Métropole Rouen Normandie

Je m’adresse à vous pour vous souhaiter ainsi qu’à vos proches une excellente année 2021 meilleure que 2020 qui fut à bien des égards extrêmement difficile et même douloureuse.

Pour Rouen et son agglomération, après l’incendie du 26 septembre 2019, nous avons eu comme partout en France cette crise sanitaire exceptionnelle par son ampleur, par les difficultés qu’elle nous a causées. Nous avons une pensée forte pour toutes celles et ceux qui ont perdu des proches durant cette année et aussi pour tous les acteurs, les forces vives de notre territoire qui ont subi les conséquences économiques, sociales de cette situation inédite dans cette tempête et dans ce brouillard d’incertitude.

Je veux remercier d’abord nos prédécesseurs à la Ville de Rouen, à la Métropole Rouen Normandie qui ont su tenir bon, assurer la continuité des services publics et protéger, accompagner, soutenir notre territoire et ses habitants.

Je veux souligner aussi et on ne le fait pas assez, le rôle des Maires dans nos communes, les 71 communes qui font la Métropole Rouen Normandie et qui là aussi ont agi au plus près de nos concitoyens et en particulier au plus près des plus vulnérables d’entre nous. 

Inutile de le cacher, nous sommes toujours dans cette tempête et dans ce brouillard, mais je veux porter un message d’espoir, de confiance, car notre cap est clair : protéger nos concitoyens, être pragmatique, réactif face aux difficultés et dans le même temps préparer l’avenir. Protéger nos concitoyens nous l’avons fait en livrant des masques, en mettant à disposition des communes du matériel de protection sanitaire. Nous l’avons fait également en mettant en place des mécanismes financiers de soutien à nos associations, à nos entreprises en particulier nos PME, nos TPE, nos commerces, nos artisans les plus touchés par la crise, en soutenant fortement vigoureusement la culture, le sport, le monde associatif, nos jeunes qui ont tant de difficultés à trouver des stages et un boulot.

Pour 2021 je veux vous dire notre écoute, notre disponibilité, notre proximité et notre réactivité pour continuer à agir de cette façon toujours pour soutenir notre territoire, mais il nous faut aussi, c’est indispensable et c’est le rôle des Élus, préparer l’avenir non pas tout seul dans un bureau, mais en rassemblant autour d’une vision tous les acteurs, les forces économiques, les forces sociales, les représentants des salariés, les associations et vous toutes et tous les citoyens. 

Nous avons été élus sur un mandat très clair d’abord la transition sociale écologique. L’année 2020 sera probablement l’une des plus chaudes si ce n’est la plus chaude année de notre histoire et nous le savons. Cette lutte contre le réchauffement de la planète est l’enjeu de notre génération et l’enjeu de ce siècle. Rouen, la Métropole Rouen Normandie ne peuvent pas tout, mais nous devons absolument impérieusement prendre toute notre part de ce combat. Ce combat, il ne doit pas être négatif défensif. Il ne doit pas opposer les uns aux autres. Il doit au contraire nous rassembler autour de cet objectif avec là encore les entreprises, les associations, les citoyens, les forces publiques toutes ensemble. 

Vous le savez nous avons d’ores et déjà engagé des actions fortes pour cette transition sociale écologique : la renaturation de la Ville de Rouen, la gratuité — entre guillemets — des transports en commun tous les samedis pour tout le monde. Le moratoire sur certains projets d’artificialisation déraisonnable de nos sols naturels agricoles, de nos forêts, car nous le savons le modèle de développement sur lequel était basé notre vallée de Seine et le pays tout entier en réalité n’est plus soutenable. Nous devons en changer ça ne veut pas dire régresser. Cela veut dire trouver de nouveaux leviers de développement d’attractivité. Cette transition sociale écologique c’est une source d’opportunités économiques, c’est un nouveau modèle pour plus d’attractivité, de qualification, de formation dans les domaines d’avenir les mobilités décarbonées, sur la dépollution des sols, la dépollution de la Seine. C’est la logistique du dernier kilomètre, c’est l’industrie du futur, c’est la recherche, c’est l’innovation. Nous devons, comme le font beaucoup d’autres villes dans le monde entier, investir massivement dans ces domaines qui sont le futur de nos emplois et de ceux de nos enfants. Mais cette transition, ce monde d’après comme on dit ne se résume pas à l’environnement. C’est aussi la culture, c’est aussi le soutien à toutes les formes de créativité, l’entrepreneuriat, l’innovation dans le domaine du numérique par exemple là aussi Rouen notre Métropole Rouen Normandie regorge de talents. Souvent on pense à notre territoire d’une façon un peu passéiste, son patrimoine, son histoire et ce sont des atouts remarquables, mais n’oublions pas notre présent et notre futur, notre modernité. Nous avons des artistes extraordinaires. Nous avons des entrepreneurs qui créent, qui montent leur entreprise, qui développent de nouvelles technologies, de nouveaux services aujourd’hui sur notre territoire. Soutenons-les de toutes nos forces. Nous savons aussi des forces vives qui font rayonner notre territoire. Je pense bien sûr aux sportifs. Je pense à nos associations dont on ne souligne jamais assez le lien qu’elles représentent entre les communes, entre les citoyens, entre les quartiers, entre les générations. 

Cette capitale du monde d’après que nous souhaitons pour Rouen, pour notre Métropole Rouen Normandie, c’est aussi un nouveau lien de confiance entre les Élus les forces vives du territoire et les citoyens. Une démocratie plus directe, plus transparente, plus de proximité, d’écoute, de bienveillance, d’ouverture à l’autre. C’est plus de co-construction, de transversalité pour porter les projets non pas seuls, mais avec vous. C’est la lutte contre toutes les discriminations, c’est l’égalité Femme-Homme. C’est aussi la coopération avec les territoires qui nous entourent, car nous avons des projets en commun et je pense bien sûr à cette initiative formidable que nous allons revitaliser autour de la vallée de Seine, de Paris jusqu’au Havre dont Rouen est l’épicentre. C’est aussi la qualité de vie dans toutes ses dimensions et pour toutes les générations. Je pense à la propreté, car nous devons progresser dans ce domaine. Je pense aussi à la tranquillité publique, à la sécurité et là encore de nouveaux moyens seront dégagés. L’investissement de la Ville, de la Métropole Rouen Normandie va fortement augmenter sur 2021 et sur les années à venir au service de ses ambitions. 

Vous le voyez notre cap est clair : faire maintenant la transition sociale écologique, soutenir massivement les forces de notre territoire qui créent, qui innovent, qui font rayonner notre Métropole Rouen Normandie et ses communes et enfin renouveler nos pratiques : lutter contre les discriminations, promouvoir l’égalité, rendre notre démocratie plus transparente, plus accessible, plus proche de toutes vos préoccupations. 

2021 s’annonce incertaine, mais j’ai une conviction : rassemblés nous sommes plus forts. Nous pensons à toutes celles et ceux qui abordent cette nouvelle année avec des angoisses, des inquiétudes légitimes pour eux-mêmes, pour leurs proches, pour leur santé, mais aussi pour leur situation, leur économie leur emploi, leur entreprise, leur association. Qu’ils sachent que nous ferons tout pour les soutenir, les accompagner, les protéger.

Je veux pour terminer remercier avec les Élus municipaux métropolitains, l’ensemble des agents des services publics de la Ville de Rouen, des communes de la Métropole, les agents de la Métropole Rouen Normandie eux-mêmes pour la qualité de leur engagement, pour leur professionnalisme, car avec d’autres agents de services publics je pense bien sûr en cette année si difficile 2020, aux agents de la fonction publique hospitalière la santé. Nous leur devons une fière chandelle et nous savons que nous pouvons compter sur eux pour 2021. On peut être fier d’avoir en France des services publics certainement critiquables, mais de très grande qualité. 

Pour 2021 vous pouvez compter sur notre équipe pour porter cette vision qui nous anime ce cap et rassembler, rassembler toutes les forces de notre territoire économiques, sociales, associatives, citoyennes. 

Vous pouvez aussi compter sur mon écoute, ma disponibilité, ma proximité, car le Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, doit être à l’écoute de toutes et tous, quelles que soient nos convictions, quelles que soient nos opinions. 

Je conclus en vous adressant mes vœux les plus chaleureux d’abord de santé bien sûr pour vous, pour votre famille, pour vos proches en cette nouvelle année de réussite, d’épanouissement et surtout de bonheur partagé à retrouver toutes celles et ceux qui vous sont chers. 

Ces douze dernières années Rouen, notre agglomération se sont profondément transformées chacun le voit. Puisse 2021 être d’abord l’année de la fin du coronavirus et puis aussi l’année du renouveau, l’année du renouveau de Rouen, de notre Métropole Rouen Normandie dans le concert des grandes villes de France et d’Europe de toutes celles qui portent ce monde d’après que nous appelons de nos vœux. A toutes et tous je vous souhaite une excellente année 2021."

 

Métropole Rouen Normandie
Vérifié
2 heures 46 minutes ago
S'abonner à Flux Métropole Rouen Normandie